Paying homage to Professor Naim Chrabieh

Paying homage to my father Professor Naim Chrabieh who passed away on April 16, 2017.

SPNC was founded in Lebanon by the late Professor Naim Chrabieh in 1976 as full-fledged training sessions for university entrance exams. Professor Chrabieh was a pioneer in developing such sessions in the country which have acquired notoriety without equal, particularly training sessions for the St Josef University’s Schools of Medicine and Engineering entrance exams. A renowned physicist, peer educator, and producer of scientific knowledge, Professor Chrabieh combined excellence in academic communication with innovation in learning. He was a Civil Engineer, Dean of the Physics Science Department at Notre-Dame Jamhour’s College, and Professor of Physics at the School of Medicine at St Joseph University. In addition, he was the author of several scientific and pedagogical publications, as well as of national references in teaching and learning Physics.

Repenser la gestion de la diversité religieuse et culturelle entre le Liban et le Canada

Les cas d’étude et de comparaison entre le Canada et le Liban ne sont pas récents, et suscitent encore aujourd’hui l’engouement de plusieurs chercheurs, vu que ces deux pays sont marqués par la diversité religieuse et culturelle. Une diversité qui pourrait constituer un terreau de dissensions, ou une pratique et un horizon de convivialité et de paix.

Au Liban, des individus et des organisations non-gouvernementales revendiquent des changements dans la gestion de la diversité. Au Canada, avec les revendications particulières de communautés religieuses et culturelles, ainsi que l’intégration de l’expression du phénomène religieux dans l’espace public comme dans les secteurs académiques, médiatique et juridico-politique, les défis de non-discrimination sont multiples.

En fait, tant au Liban qu’au Canada, on cherche continuellement à repenser la place du religieux dans l’espace public et à réformer le système de gestion des composantes de ces deux pays, tellement différents mais aussi semblables à bien des égards.

(Extrait de mon introduction à la 4e table-ronde du colloque “Les communautés de l’Etat du Liban” à l’USEK, 22 mars 2019)